COMMERSON (1727-1773)

PACIFIQUE – ANTARCTIQUE
Philibert de Commerson embarqua comme naturaliste avec Bougainville pour son voyage autour du monde, sa compagne Jeanne Baret se faisant passer pour son valet. Découverts, ils furent « débarqués à la prochaine escale », l’Île de France (Île Maurice) en 1768.
Commerson y participa à l’expédition organisée par Pierre Poivre, Intendant des îles Mascareignes sur l’Île de France, en vue d’obtenir des pieds de plantes produisant les épices (les Néerlandais ayant le monopole de leur culture). Il visita Madagascar et l’île Bourbon, mais mourut à l’île Maurice, épuisé par ces voyages.
Il recueillit près de 5000 espèces de plantes, dont 3000 nouvelles de 60 genres nouveaux, et laissa de nombreux manuscrits et un très important herbier au Muséum. Mais une grande partie de ses découvertes fut soit perdue, soit utilisée à leurs propres comptes par d’autres naturalistes…