DUMONT D’URVILLE (1790-1842)

TERRES AUSTRALES
En 1819, lors d’une expédition dans les îles grecques, Jules Dumont D’Urville fut le premier à signaler à l’ambassadeur français à Constantinople une statue récemment exhumée : la Vénus de Milo.
Lors de son deuxième voyage d’exploration autour du monde, sur l’Astrolabe, il retrouva les traces de La Pérouse sur l’île de Vanikoro.
En janvier 1840, il mit cap au Sud pour ne pas laisser des marins britanniques tenter seuls d’atteindre le pôle Sud, et le 20 janvier atteignit un espace de mer encore inexploré sous le cercle polaire antarctique. A peu de distance du pôle magnétique, une puissante barrière couverte de glace et de neige fermait la route à ses navires.
Il nomma cette terre « Terre Adélie » du nom de sa femme, Adèle.